Biographie

Né en 1976 à Paris, Rorcha est un peintre contemporain français.
2017 : Publication aux éditions Phébus d‘un roman autobiographique dans lequel Rorcha raconte la période précédant sa découverte de la peinture.
2013 : Le collectionneur et galeriste Alain Selmersheim est commissaire de l’exposition Correspondances dans laquelle il met en regard une partie de sa collection personnelle d’art contemporain dédiée au paysage et une série récente de Rorcha. Des peintures d’artistes parmi lesquels Ronan Barrot, Françoise Pétrovitch ou encore Olivier Masmonteil, y font échos à celles de Rorcha, illustrant ainsi la diversité d’approche de la thématique paysagère dans la peinture d’aujourd’hui.
2010 : Installation de son atelier dans le quartier de Montparnasse. Il y découvre l’atelier de lithographie Idem (notamment le travail sur pierre de David Lynch) et fréquente le Musée Zadkine qui fait l’acquisition en 2012 d’une de ses techniques mixtes sur papier inspirée de la sculpture de Zadkine La naissance des formes.
2009 : Le guide international Lonely Planet (Paris en quelques jours) le présente comme l’un des membres de la nouvelle scène artistique parisienne.
2008 : Invité par le Salon de Mai. Interventions régulières dans le cadre d’ateliers de pratiques artistiques en structure psychiatrique.
2007 : Une blessure à l’épaule le contraint à adapter sa méthode de travail et à passer de la peinture sur toile verticale à un travail à l’horizontale sur panneaux de bois (médium et contreplaqué). Un point d’équilibre provisoire semble atteint dans ses peintures mêlant une recherche formelle intense à des ellipses paysagères. La même année, Jean-Pierre Delarge l’intègre à son Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains et sa peinture Vol de nuit entre dans la collection permanente du Musée Paul Delouvrier (Evry).
2006 : Les Editions Gründ insèrent sa notice biographique dans le Bénézit publié en langue anglaise.
2002-2005 : Période d’acrylique sur toiles caractérisée par un glissement progressif vers l’abstraction. Les caractéristiques principales demeurent (ambivalence et aspect mouvant des formes, goût pour la couleur vive et le clair-obscur, tendance expressionniste,…) mais les références au réel se font moins littérales, la principale restant le paysage. En 2004, lors d’un séjour new-yorkais de six mois, il peint la série sur papier intitulée Manhattan transfer, exposée la même année à la Travel Gallery de Greenwich village. A Manhattan, il prend également part au projet Tiles for America qui rend hommage aux victimes des attentats du 11 septembre 2001.
2001 : Premières peintures à la gouache et au brou de noix sur l’envers d’affiches de métro. Ce travail initial présente des paysages d’inspiration expressionniste à la « figuration ambiguë se prêtant à plusieurs lectures »¹; il est exposé pour la première fois dans la galerie parisienne d’Alain Selmersheim lors de l’exposition Aurore chagrine. A l’image de ses peintures à double sens, le titre de l’exposition contient le nom « RORCHA » que le peintre choisit alors comme pseudonyme en référence au test projectif d’Hermann Rorschach. « Aurore chagrine » fait également allusion à sa mère qui meurt d’un cancer le 9 décembre 2001.
2000 : Diplômé de l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles en 2000, il y fréquente notamment l’atelier du paysagiste Gilles Clément qui l’encouragera par la suite à persévérer dans la voie de la peinture. Pendant cette période, il conçoit le projet du Jardin et aire de jeu de la ZAC Alésia Montsouris pour le compte de la ville de Paris. Le projet sera réalisé en 2003.
  1. Jean-Pierre Delarge, Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains, éditions Gründ (archives).                          
Publicités